VÖLUSPA 5

 

51. Kjóll ferr austan,
koma muno Muspellz
um lög lýðir,
enn Loki stýrir;
fara fífls megir
með freca allir,
þeim er bróðir
Býleiptz í for.

51. Le bateau navigue depuis l'est, à sa barre Loki
Avec les enfants de Muspell,
Progéniture de monstres, alliés du loup,
Tout ceux qui suivent le frère de Býleistr.

 51. Muspell est ce qui symbolise le feu dans les géants, et les enfants de Muspell désigne les géants du feu. Býleistr = le frère de Loki.

 52. Surtr ferr sunnan
með sviga lævi,
scínn af sverði
sól valtíva;
griótbjörg gnata,
enn gífr rata,
troða halir helveg,
enn himinn klofnar.

 52. Surtr arrive du Sud avec le malheur des branches
L'épée de Hel produit le soleil,
Les rochers s'écroulent, les monstres bougent,
Les hommes marchent sur la route de Hel,
Les cieux se fendent en deux.

 52. Surtr = nom du Géant principal du feu. Il y a en Islande un ensemble de cavernes volcaniques appelé Surtshellir, les cavernes de Surt, ce qui suggère que les Géants du feu pourraient bien être liés aux volcans. Le malheur des branches = le feu.

 53. Þá kømr Hlínar
harmr annarr fram,
er Óðinn ferr
við úlf vega,
enn bani Belia
biartr, at Surti;
þá mun Friggiar
falla angan.

 53. Un malheur de plus fond sur Hlin
Quand Óðinn s'avance pour combattre le loup;
Le brillant tueur de Beli combat Surtr;
Maintenant tombe le bien-aimé de Frigg.

 53. Hlin est un autre nom de la femme de Odin, Frigg. Le premier malheur de Frigg est la mort de son fils Baldr, et le nouveau malheur évoqué ici est la mort de son mari, Odin. Beli = Meuglant, un géant qui a été tué par Freyr avec un bois de cerf. Donc le brillant tueur de Beli est Freyr. Le bien-aimé de Frigg est Odin.

 54. Geyr Garmr miöc
fyr Gnipahelli,
festr mun slitna,
enn freki renna;
fiölð veit hon frœða,
fram sé ec lengra
um ragna röc,
römm, sigtýva.

 54. Garmr hurle furieusement devant Gnipahellir,
Les liens éclateront, la bête courra:
Je sais de nombreux charmes, loin dans le futur j'aperçois
Le jugement des dieux qui donnent la victoire.

 55. Þá kømr inn micli
mögr Sigföður,
Víðarr, vega
At valdýri;
Lætr hann megi Hveðrungs
Mund um standa
Hiör til hiarta,
Þá er hefnt föður.

 55. Maintenance arrive le vaillant fils de Sigfödr,
Vidarr, pour tuer le charognard,
Il plonge son épée dans le cœur du fils de Hvedrung,
D'un coup, vengeant son père.

 55. Sigföðr = "De la victoire le père", c'est-à-dire Odin. Celui-ci est désigné par un grand nombre de noms différents qui correspondent au grand nombre de façons dont il manifeste son pouvoir. Nous verrons encore beaucoup d'autres noms de Odin. Le charognard est ici un loup, c'est-à-dire Fenrir qui a tué Odin en 53. Vidarr tue Fenrir dans cette strophe. Hveðrung = Écumant, est un autre nom de Loki. Le loup Fenrir qui tue Odin dans la strophe 53 est le fils de Loki.

 55'. Gínn lopt yfir
(machoires-ouvertes dans l'air en haut)
lindi iarðar,
(ceinture du monde)
gapa ýgs kiaptar
(béent effrayantes les machoires)
orms í hæðom;
(du ver dans les hauteurs)
mun Óðins sonr
(il va d'Odin le fils)
eitri mœta
(le poison rencontrer)
vargs at dauða
(du monstre à la mort)
Víðars niðja.
(de Vidar la famille)

 55 '. Gueule ouverte dans l'air,
La ceinture du monde,
Le ver des hauteurs
Ecarte ses effrayantes mâchoires.
Le fils d'Óðinn rencontrera le poison,
Il tuera le monstre.

 55'. Cette strophe a été déchiffrée tardivement c'est pourquoi elle est appelée 55 '. Puisque je ne suis pas un spécialiste du Norrois, j'en ai fourni une traduction approximative, et Eysteinn Bjornsson (merci Eysteinn !) a corrigé quelques-unes de mes fautes. La version ci-contre est donc avalisée par un spécialiste. La ceinture du monde désigne le serpent qui entoure le monde, Jórmungandr. Puisque Þórr tuera Jórmungandr au ragna röc, le fils de Odin est ici Þórr. L'expression "la mort de la famille de Vidar" désigne le ragna röc: Les Dieux sont la famille de Vidar.

 56. Þá kømr inn mœri
mögr Hlöðyniar,
gengr Óðins sonr
við orm úlf vega,
(pour ver loup combattre)
drepr hann af móði
(frappe il dessus avec rage)
Miðgarðz véor,
(de Midgard le "véor")
Muno halir allir
heimstöð ryðia,
gengr fet nío
Fiörgyniar burr
neppr frá naðri
níðs óqvíðnom.

 56. Maintenant arrive le fils de Hlódyn,
Arrive le fils d'Óðinn,
Le plus violent des guerriers
Pour combattre le serpent;
Il meurtrit dans sa rage le "veor" de Midgard,
Les hommes fuient leurs fermes;
Le fils de Fjörgyn recule de neuf pas
S'enfuit devant le ver sans peur de l'humiliation.

 56. Hlóðyn = Tempêtueuse, la terre, la mère du Dieu Þórr.Odinest le père de Þórr. Fjörgyn = Terre. Les mots serpent et ver tous deux désignent un dragon qui doit être Jórmungandr, finalement tué par Þórr. Nous ne savons pas ce qu'est un "véor". Si cela qualifie Jórmungandr, alors quelque chose comme "ceinture" pourrait être possible. Dans cette seule strophe Þórr est appelé par trois noms différents.

 57. Sól tér sortna,
sígr fold í mar,
hverfa af himni
heiðar stjörnor;
geisar eimi
við aldrnara,
leicr hár hiti
við himin siálfan.

 57. La terre s'enfonce dans la mer,
Le soleil tourne au noir,
Les brillantes étoiles sont secouées dans le ciel,
Les fumées ragent, les flammes grondent,
Le ciel est ravagé par le feu.

 58. Geyr Garmr miöc
fyr Gnipahelli,
festr mun slitna,
enn freki renna;
fiölð veit hon frœða,
fram sé ec lengra
um ragna röc,
römm, sigtýva.

 58. Garmr hurle furieusement devant Gnipahellir,
Les liens éclateront, la bête courra:
Je sais de nombreux charmes, loin dans le futur j'aperçois
Le jugement des dieux qui donnent la victoire.

 59. Sér hon upp koma
öðro sinni
iörð ór ægi
iðiagrœna;
falla fossar,
flýgr örn yfir,
sá er á fialli
fisca veiðir.

 59. Elle voit la terre sortant une deuxième fois
Hors de l'écume, belle et verte;
Courent les cascades, et au-dessus d'elles, haut dans les montagnes, vole l'aigle chassant le poisson.

 59. "elle" désigne la völva.

 60. Finnaz æsir
á Iðavelli
og um moldþinur
mátcan, dœma
oc minnaz þar
á megindóma
oc á Fimbultýs
fornar rúnar.

 60. À Ídavöllr les Ases se rencontrent:
Ils parlent du puissant ver de Midgard,
Ils se souviennent d'événements anciens,
Et des anciennes runes de Fimbultýr.

60. Comme je l'ai déjà a dit en 7, Íðavöllr est une vallée où les Ases rencontrent. Le ver de Midgard est le serpent Jórmungandr qui entoure Midgard. Fimbultýr = Dieu Suprême. Un autre poème dit que les runes ont été créées par les "Puissances" et gravées par Óðinn. Puisqu'il est celui qui a acquis le pouvoir magique des runes, le Dieu Suprême doit être ici Óðinn.

61. Þar muno eptir
undrsamligar
Gullnar töflor
í grasi finnaz,
þærs í árdaga
áttar höfðo.

 61. De merveilleux trésors d'or seront encore trouvés dans l'herbe verte,
Des trésors autrefois possédés.

 62. Muno ósánir
Acrar vaxa,
böls mun allz batna,
Baldr mun koma;
búa þeir Höðr oc Baldr
Hroptz sigtóptir,
Vel valtívar -
Vitoð ér enn, eða hvat?

 62. Des champs sans semence porteront récolte,
Le mal sera réparé, Baldr reviendra;
Baldr et Hödr logeront dans la salle de la victoire de Hropt,
Seigneur de la demeure des guerriers morts.
Désirez-vous en savoir plus?

 62. Comme nous l'avons dit, Hroptr est un autre nom de Odin dont la demeure, Valhöll, rassemble les guerriers morts au combat.

 63. Þá kná Hœnir
(Après connaît Hœnir)
hlautvið kiósa
(bois-destin choisir)
oc byrir byggja
brœðra tveggja
vindheim víðan -
Vitoð ér enn, eða hvat?

 63. Hœnir sait comment choisir la baguette de destin,
Et les fils de deux frères ont installé leur demeure dans la grande salle des vents.
Désirez-vous en savoir plus?

 63. Hœnir est un des douze Ases. Il jouent un rôle symétrique à celui de Njörð dans la fin de la guerre entre les Ases et les Vanes: il a été donné en otage au Vanes par les Ases. Les magiciens nordiques utilisent souvent une baguette, et beaucoup d'opérations magiques sont exécutées en gravant des Runes sur un bâton de bois. Les deux frères peuvent être Baldr et Hödr. Une chose est sûre: ces vers disent que l'humanité future aura son habitation dans la demeure des vents, le ciel.

 64. Sal sér hon standa,
sólo fegra,
gulli þacþanµ
á Gimlé;
þar scolo dyggvar
dróttir byggja
oc um aldrdaga
ynðis nióta.

 64. Elle voit une demeure, plus brillante que lumière du soleil, au toit de chaume d'or dans Gimlé:
Ici, à jamais, demeurera dans la joie la troupe des fidèles.

 64. Gimlé =Protégé du feu. Un autre texte dit que Gimlé se trouve dans le ciel. La seconde moitié de cette strophe et la strophe 65 sentent fortement le christianisme et sont souvent vues comme des adjonctions tardives.

 65. Þá kømr inn ríki
at regindómi,
öflugr, ofan,
sá er öllo ræðr.

 65. Maintenant chevauche vers le bas, pour le dernier règlement, le magnifique, le puissant, le Souverain.

 65. Ce tout-puissant souverain est le Christ si la strophe est d'origine chrétienne, mais il peut être aussi Fimbultýr, rencontré dans la strophe 60.

 66. Þar kømr inn dimmi
dreki fliúgandi,
naðr fránn, neðan
frá Niðafiöllom;
berr sér í fiöðrom -
flýgr völl yfir -
Niðhöggr, nái -
Nú mun hon søcqvaz.

 66. Arrive en volant un dragon sombre, serpent brillant, venant d'en bas depuis Nidafjöll,
Il porte sur ses plumes - planant sur la plaine - des cadavres, Nidhöggr.
Maintenant elle va se faire rare.

 66. Nidafjöll = Montagne sombre où les cadavres sont entreposés. Nidhöggr = Celui qui frappe férocement, est le dragon qui demeure dans Hel. "Elle" est encore la völva qui a fini et va s'en aller.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×