SYNCHRONICITES HORIZONTALES ET VERTICALES

 

 

SYNCHRONICITES HORIZONTALES

ET VERTICALES

 

 

 Le terme synchronicités, néologisme créé par Carl Jung, concerne ici les évènements, en général ou au quotidien, qui  peuvent se connecter, voire s'imbriquer (en fonction de l'échelle considérée), les uns les autres, selon ce qui relève apparemment d'un  caractère capricieux, mais qui s'avère, avec le recul, appartenir  à un mécanisme bien architecturé.

La définition décrit deux évènements, chacun doté d'une certaine qualité d'énergie, qui n'ont, apparemment, aucune origine commune, et pourtant s'attirent grâce à la similarité des deux énergies, produisant ainsi une quasi simultanéité d'apparition. Ils n'ont pas d'origine commune au sens conventionnel du terme, mais un lien de quelque importance de par leur contenu.

Ces contenus peuvent être analogues ou successifs.

En effet, l'analogie concerne deux évènements au relevé presque identique. Par exemple lorsque l'on fredonne une chanson que l'on entend tout de suite à la radio après l'avoir allumée. Un autre exemple où l'on rencontre une personne de connaissance dans la rue alors que l'on est justement en train de penser à elle.

Les contenus de deux évènements peuvent être qualifiés de successifs lorsque le second contient un enseignement relatif au premier. Dans ce cas, l'écart temporel entre les deux apparitions peut varier comme nous le verrons plus loin. Un exemple peut illustrer ce phénomène lorsque l'on recherche une information et que, tôt ou tard, on découvre, comme par hasard, dans un document qui contient ladite information, ou on tombe nez à nez avec l'information écrite noir sur blanc.

On peut considérer que le caractère d'analogie répond à un principe de prescience ou de télépathie.

Le caractère de succession, quantà lui, sous-entend quelque principe transcendantal.

L'un présente un résultat empreint généralement de gratuité, alors que l'autre se montre presque toujours informatif.

On peut ranger les évènements synchronistiques à caractère analogique dans la catégorie des synchronicités horizontales.

Quant aux évènements synchronistiques, à caractère successif, ils appartiennent à la catégorie des synchronicités verticales, c'est à dire télécommandées par la Trancendance.  

Et s'il existe une hiérarchie entre les deux catégories, la seconde prévaut sur la première, laquelle peut même lui être inféodée en tant que composants dans un but évidemment informatif.

 


 

Ce mécanisme est orchestré à plusieurs niveaux.

En effet, les évènements appartenant au quotidien constituent, dans leurs relations synchronistiques, des blocs d'évènements d'autant plus importants qu'ils englobent les premiers. Ces blocs d'évènements participent du même processus en se rassemblant, toujours de façon synchronistique, pour constituer d'autres agglomérats plus importants encore, jusqu'à, en suivant ce processus, articuler l'Histoire du, ou des Mondes.

 

Et c'est là qu'intervient la symbolique signifiante de la Rune Gebo :


 Si elle présente son concept de don, de cadeau, d'hospitalité, elle annonce aussi l'union entre deux entités, en l'occurrence entre l'Humain conscient et la Transcendance. L'échange de dons crée une sorte de canal vibratoire entretenu régulièrement par ce système de dons renouvelés et conduit à une compréhension progressive de l'Humain à l'égard du mécanisma des synchronicités que lui distribue la Transcendance.

L'Humain peut, alors, incorporer/intégrer consciemment ce mécanisme pour, ensuite, par l'action, particulièrement l'action relevant de la Magie*, participer à ce Grand Bal Cosmique de la Synchronicité organisé par la Transcendance.

 

* Rappelons que ce terme est issu du mot chaldéen Mag, qui signifiait Haute Sagesse, et n'a donc strictement rien à voir avec l'interprétation dépravée actuelle: illusionisme ou prestidigitation....

 



Il va sans dire, par ailleurs, que l'Humain conscient, éveillé, qui bénéficie de cette compréhension, ne pratiquera jamais aucune action de Magie négative qui le mettrait en réel et fatal porte-à-faux avec cette grande Harmonie Cosmique.

 



A titre anecdotique, certains praticiens de la Magie se demandent pour quelle raison certains buts pour lesquels ils Opèrent se concrétisent très rapidement, alors que d'autres demandent beaucoup plus de temps pour se réaliser. Il s'agit là tout simplement d'une question d'organisation entre les différentes synchronicités : la Transcendance met à profit le contrepoint adéquat de plusieurs de ces synchronicités, celui-ci pouvant parfois demander un certain délai pour se manifester...

 

 

En conclusion, il existe une méthode qui requiert patience, discipline et ténacité pour parvenir à la compréhension :

Etre vigilant lorsqu'une pulsion d'aller vers un endroit précis se manifeste; ou, du moins, en prendre conscience ultérieurement, jusqu'à le faire en temps réel.

Cet entraînement va accroître les manifestations des synchronicités,dans le sens où plus on en prend conscience en temps réel,plus la conscience s'ouvre à elles, puis les attire, les aimante en quelque sorte.

Il arrive un stade à partir duquel on peut pratiquement les provoquer par ce que l'on pourrait nommer une volonté intuitive.

 

Galdar

 

 

 Pour revenir en page d'accueil, cliquer sur les cubes

 

 


 

Commentaires (2)

1. Noetica Galactica 01/01/2012

Merci pour cet article, pour ce site, mais plus que tout pour ce tu es et manifeste !

Fraternellement

2. Ely 11/10/2016

Merci...d'avoir répondue à ma requête.

Déja ce 1er article est fort interessant..Un petit aperçue du reste du blog me permet déja de te dire . Bravo..J'ai hâte d'en prendre plus connaissance...

Amitié. Eliane

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×