BIBLIOGRAPHIE

REFERENCES

 

  BIBLIOGRAPHIE 

RUNIQUE

PERSONNELLE

 

 

 

 

Cet ouvrage rédigé par Anne-Laure et Arnaud D'Apremont, vous familiarisera avec les techniques, pratiques et environnements propices à la consultation des Runes. Vous y découvrirez leurs diverses utilités ainsi que leur histoire, car on ne peut pénétrer l'essence des Runes sans comprendre la spiritualité du monde nordique. Les Runes et la tradition nordique nous environnent : dans l'architecture, dans les contes de fées... Être au diapason des Runes permet de comprendre l'âme du monde, de retrouver les grands cycles éternels, puisque c'est pour symboliser ces grands cycles qu'elles se sont manifestées.

 

 

 

Etude originale sur l'aspect divinatoire des Runes selon leur place au sein d'un tirage.

 

 

 

Après un historique des différents futhark, Nigel Pennick, traduit par Anne-Laure et Arnaud D'Apremont, dresse ici  un excellent modus operandi de la Magie Runique dans un contexte naturaliste.

 

 

 

Mis à part son interprétation personnelle de l'aspect divinatoire des Runes, Dominique Angus, moine zen, explicite d'une façon exhaustive les divers poèmes traditionnels attachés aux Runes.

 

 

 

Il s'agit-là d'un ouvrage maître qui traite de la Magie Runique Mentale  avec beaucoup d'expérience, offrant ainsi un excellent tremplin d'évolution pour le chercheur.

 

 

 " Ne pas perdre le Nord ! " Pendant des siècles, le Septentrion a servi - sert encore - de point de référence, de fixité dans la confusion et les bouleversements.
Mais pense-t-on que ce qui est vrai en matière géographique l'est aussi sur le plan humain? Aujourd'hui, des hommes et des femmes toujours plus nombreux se retournent vers le Nord, pour y retrouver une sagesse perdue, y reconquérir une partie de leur âme enfouie sous des siècles d'obscurantisme, y reconquérir le souvenir d'un âge d'or et d'une terre primordiale. Véhicules de ces retrouvailles : les runes, ce langage symbolico-magique des anciens Nordiques.
Nul doute que ces signes ont encore beaucoup de " secrets " à nous révéler et de chemins à nous indiquer. Edred Thorsson est un de ceux qui, récemment, ont le plus revitalisé l'enseignement des runes et l'appréhension de leur sagesse. Après Futhark, qui en présentait essentiellement l'aspect pratique et talismanique, il nous propose maintenant Runelore qui, d'ores et déjà, est l'un des textes majeurs sur la dimension théorique et ésotérique de la runologie.
Hormis sur des points de détail, il sera sans doute difficile d'aller plus dans une œuvre écrite avant longtemps. L'auteur, par sa formation philologique universitaire et son activité au sein d'ordres traditionnels ésotériques, se situe au confluent des traités les plus ardus sur la runologie spéculative archéologique et des pratiques opératives des runologues anciens et modernes, à la synthèse du folklore, de la linguistique, de l'histoire des religions et de la magie. Runelore s'articule autour de deux grandes parties : une section historique et une section de recherche ésotérique sur la Tradition du Nord. Sont notamment traités : - l'histoire runique de l'âge pré-viking jusqu'à aujourd'hui ; - la magie et la divination runiques.
Qu'en est-il vraiment ? - les codes et la numérologie runiques ; - les poèmes runiques ; - les mystères des 24 runes ; - la psychologie runique et ses correspondances avec le symbolisme jungien ; - la sagesse runique du panthéon odinique. Comment le runiste peut-il ouvrir les voies menant aux divinités en lui ? Maintenant, tendez l'oreille : Odhinn va vous chuchoter ses mystères.

 

 

 

Cette présentation nouvelle de la religion des anciens Scandinaves, depuis les origines connues jusqu'à l'époque viking, respecte deux grands principes.
D'une part, elle adopte un mode diachronique : à partir des tout premiers documents que nous livre l'âge de la pierre, en passant par les indications de l'âge du bronze, puis par les trouvailles de l'âge du fer, les " hommes des tourbières " danoises notamment, et les souvenirs de l'âge des grandes migrations, nous débouchons sur le grand corpus des Eddas, des poèmes scaldiques et des sagas, qui permettent une vaste synthèse d'une religion dominée par le culte des grandes forces naturelles et du tout-puissant Destin.
De là découle le second principe, d'organisation structurale de cette mythologie, qui revient à considérer, dans une perspective naturaliste, que le Soleil (élément aérien), Baldr, Tyr, Thorr, l'élément liquide (Odinn) et l'élément tellurique (les Vanes) ont présidé à l'élaboration des mythes et des rites que sous-tendent les notions de Force (ou de Dynamisme) et de Savoir (juridique ou poétique et vitaliste), créatrices d'ordre opposé au chaos.
II s'agit d'une vision consciente et active du monde, de la vie et de l'homme qui ne laisse aucune place ni au doute, ni au désespoir, ni à l'absurde. Elle est tout entière dominée par l'image éminemment prestigieuse du grand arbre Yggdrasill, source de tout savoir, de tout destin et de toute vie.

 

 

 

Pour l'Occidental, peu habitué aux notions des canaux énergétiques utilisées par la médecine chinoise et le Tao Curatif, les positions corporelles ainsi que les mudras runiques, constituent une ouverture vers ces possibilités de prendre en main notre état de santé et de bien-être, en nous rechargeant avec les énergies fournies par les postures corporelles runiques.

 

 

 

Cliquez sur l'ouvrage ci-dessus et Wikipedia vous en donnera une très bonne présentation

 

 

 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×