RUNATTAL commenté

 

havamal-the-speech-of-the-high-one.png 

 HAVAMAL

LES DITS DU TRES HAUT

RUNATTAL commenté

(Dénombrement des Runes)

(Traduction de Régis Boyer) 

 

Runatal : les Chants des Runes, ou comment Odin les a apprises, et ce qu'il faut savoir en faire. Cette partie originale touche à la pratique de la Magie runique, et est assortie de conseils de prudence quant à son utilisation.

 

138. Je sais que je pendis

A l'arbre battu des vents

 

(Odin se pendit donc par les pieds à Yggdrasill, l'Arbre cosmique, pour, à travers une Epreuve Chamanique, (dont le caractère présent est de procurer l'Illumination à l'issue d'une souffrance plaçant le sujet dans un état second propice), découvrir les Mystères Primordiaux des Univers, ou du Multivers, en l'occurrence, les Runes. 
Plus précisément, après avoir confié son oeil gauche (celui de l'esprit) dans le Puits de Sagesse et de la Mémoire des Mondes gardé par Mimir, il poursuivit sa Quête en voulant découvrir les Clés Energétiques et Fondamendales, Primordiales du Multivers. )

 

Neuf nuits pleines,

 

(« Neuf nuits pleines » : 
Les anciens ne comptaient pas en jours, mais en nuits, considérant que le jour naît de la nuit qui reste donc prioritaire. il nous en reste, par ailleurs les fêtes de "réveillon"... Neuf est le nombre, d'ailleurs sacré, de l'accomplissement total...la naissance est d'ailleurs précédée de neuf mois de gestation.)

 

Navré d'une lance

 

(Il se Sacrifia donc, dans l'esprit chamanique cité plus haut : « Blessé par ma lance » )

 

 

Et donné à Odin

Moi-même à moi-même donné,

 

(« E t offert à Odin, moi-même sacrifié à moi-même », c'est à dire qu'il pratiqua l'exercice de cette souffrance au bénéfice de sa propre Connaissance. )

 

A cet arbre battu des vents

 

(« Sur cet arbre battu des vents » : 
Je pense qu'il s'agit de Vents runiques, plus précisément des Vents des Clés Energétiques/Primordiales puisque Yggdrasill constitue le Multivers, lequel est architecturé/édifié par ces Energies dont la manifestation est suggérée par le Kenning (ou métaphore) vents.
Odin signale cette présence venteuse pour indiquer, implicitement, qu'il savait ce qu'il cherchait et l'endroit où le trouver. )

 

Dont nul ne sait

D'où proviennent les racines.

 

(« D'où proviennent les racines » : 

Tout au "Commencement" existe uniquement ce qui est nommé "Ginnungagap", c'est-à-dire littéralement "Gouffre béant magique".

Le qualificatif "magique" sous-entend qu'il n'est pas vide, mais empli de Présences que sont ces Energies Primordiales qui demeurent pour l'instant latentes, un peu comme un Placenta Cosmique enceint de "Fœtus Créateurs" prêts à Agir.
Ensuite, pour faire un "raccourci",  furent aux "deux extrémités", "Niflheimr", le "Monde des Brumes Glacées" et "Muspellsheimr", le "Monde du Feu". Les deux se rencontrant engendrèrent Yggdrasill, Arbre/Structure du Multivers. Je pense qu'il est donc très raisonnable de considérer que la phrase: "dont nul ne sait d'où proviennent les racines" ne signale pas une ignorance, mais une non-connaissance (et pour cause) de la nature de l'endroit de provenance qui se trouve être "Ginnungagap". )

 

 

139. Pont de pain ne me remirent

Ni de coupes;

Je scrutai en dessous,

 

(« Je scrutais en dessous »: 
En direction de Ginnungagap, d'où proviennent les racines, et où demeurent les Energies Primordiales que le Dieu s'efforçait de distinguer grâce à sa Transe Chamanique. )

 

Je ramassai les runes,

 

(« Je ramassais les Runes » :
Odin saisit alors l'expression, les symboles...graphiques, pourrait-on dire, des Energies, en tant qu'outils propres à une Communication directe de ces mêmes Energies Primordiales.) 

 

Hurlant, les ramassais,

 

(« Hurlant je les ramassais » :
Pour activer ces glyphes, ou symboles graphiques, il fallait les "Nommer":  Odin Hurla /Incanta alors le Nom de chacune d'entre elles. 
Le terme « Runes » vient de "Raùn" qui signifie secret, mais aussi "Hurler" ou "Murmurer", pratique conseillée traditionnellement pour le "Galdr" ou "Incantation".

Odin put ainsi "construire l'Outillage Runique", propre à l'utilisation des Dieux, mais aussi des Humains en le leur offrant par la Voie de l'Inspiration.
A chaque être désormais de partir en Quête de leur Connaissance, car il est nécessaire de se munir d'une longue et patiente Initiation pour s'accorder à leur "Diapason")

 

De là, retombai.

 

140. Neuf chants suprêmes

J'appris du fils renommé

De Bölthorn, père de Bestla,

Et je pus boire

Du précieux hydromel

Puisé dans Odredir.

 

141. Alors je me mis à germer

Et à savoir,

A croître et à prospérer, -

De parole à parole

La parole me menait,

D'acte en acte

L'acte me mentait.

 

142. Tu découvriras les Runes

Et les tables interprétées,

Très importantes tables,

Très puissantes tables

Que colora le sage suprême

Et que firent les puissances

Et que grava le Crieur des Dieux.

 

143. Odin parmi les Ases les grava

Pour les Alfes, ce fut Dainn

Dvalinn, pour les nains,

Asvid pour les géants,

J'en gravai moi-même quelques-unes.

 

144. Sais-tu comment il faut tailler ?

 

(Pour ce faire, on utilise un instrument pointu appelé Ristir, sorte de petit burin. Les Runes sont gravées sur de la pierre, du bois, des os… les « modernes »,de nos jours, les gravent sur de l’argile, ou tout  simplement sur du papier avec de l’encre, ou du fusain - charbon de bois. Personnellement, je les ai gravées dans des staves de chêne)

 

 

Sais-tu comment il faut interpréter ?

 

(Non seulement, les Runes présentent un langage qui leur est propre, mais il faut savoir qu'elles font sans cesse des révélations différentes. Ceci est valable pour la Divination. En Magie, c'est encore plus vrai, 'autant plus qu'il est indispensable de faire preuve e prudence dans leurs associations.)

 

Sais-tu comment il faut peindre ?

 

(Après avoir gravé les Runes, il faut les teindre en rouge, qui est la couleur de base des Runes. Couleur magique par excellence. Cette action donne leur donne la vie, les active – en les incantant en même temps. Personnellement, à la façon traditionnelle des anciens, j'ai teinté les miennes avec mon sang, mais les « modernes » utilisent de l'ocre rouge.)

 

Sais-tu comment il faut éprouver ?

 

(Avant de passer à l’action, il faut méditer sur la Rune, puis en la gravant, il faut incanter ou chanter son nom, de manière à ressentir leurs vibrations, leurs énergies.)

 

Sais-tu comment il faut demander ?

 

( Avant de procéder à une action magique, il est recommandé de faire un tirage de Runes afin de demander si la raison est valable ou non. Il faut  exposer le sujet aux Runes afin que celles-ci s’adaptent à la situation. Odin emploie le verbe « Bidja » qui a le sens de demander, mais aussi de prier. )

 

 

Sais-tu comment il faut sacrifier?

 

(Ceci vient du verbe « Blota » qui signifie sacrifier, et « Blot » (sacrifice) est le nom qui désigne   le Rituel. Ainsi Odin recommande le Rituel pour procéder à un Charme magique, pour consacrer une amulette, par exemple.)

 

 

Sais-tu comment il faut offrir?

 

(Il ne s’agit pas de sacrifice animal, mais de faire une offrande, une libation, par exemple. Odin utilise plutôt le terme « senda », qui signifie « envoyer ». Ainsi, il faut savoir envoyer la Rune, c’est-à-dire lancer les énergies vers le but à atteindre.) 

 

Sais-tu comment il faut immoler?

 

(Le feu à un rôle important, il est le symbole de la lumière mais aussi de la puissance magique. Ainsi un Charme peut être brûlé pour que les énergies soient envoyées. Il est recommandé d’allumer  un petit feu ou une bougie.)

 

 

145. Mieux vaut ne pas demander

Que trop sacrifier.

Qu'il y' avait toujours récompense pour don.

Mieux vaut ne pas offrir

Que trop immoler.

Voilà ce que Odin grava

Avant les origines de l'humanité;

Là, il ressuscita

Quand il revient.

 

146. Ces charmes je sais

Que ne sait femme de prince

Ni fils d'homme

L'un s'appelle Aide

Et il t'aidera

Dans les procès et les chagrins

Et les dures détresses.

 

(Ce Charme aide dans les cas de détresse, de dépression, quand on se sent mal, mais aussi quand on est impliqué dans un procès, pour régler un litige.  Les Runes sont Fehu, et Ingwaz.)

 

147. J'en sais un second

Dont ont besoin les fils des hommes,

Ceux qui veulent être mires.

 

(Ce Charme donne le pouvoir de devenir guérisseur, de connaître aussi les secrets des plantes médicinales. Ce charme peut compléter le premier. Il aide aussi à la guérison, au rétablissement.

Les Runes sont  Uruz, et Ansuz, Laguz, Sowilo.)

 

148. J'en sais un troisième :

Si je suis en pressant besoin

De mettre à mal mes ennemis,

J'émousse le fil des épées

De mes adversaires.

Ne mordent plus leurs armes ni leurs engins.

 

(Ce Charme protège contre les nuisances des adversités ou des ennemis. Il peut être porté en amulette ou visualisé, et, prononçant son mot de pouvoir, il neutralise radicalement les adversaires et leur nuisance. Les Runes sont Thurisaz, et Isa, Nauthiz.)

 

149. J'en sais un quatrième :

Si les guerriers me mettent

Liens à jambes et bras,

J'incante de telle sorte

Que je vais où je veux,

Fers me tombent des pieds

Et lien des bras.

 

(Ce Charme permet de se délier, sous toutes les formes que ce soit : se libérer si l’on est attaché ou emprisonné ; se libérer d’une contrainte, se délier d’un lien relationnel, se débarrasser de quelque-chose dont on ne veut plus. Ce charme peut être visualisé et chanté.

Les Runes sont  Ansuz, et Othalaz, Fehu, Ingwaz.)

 

150. J'en sais un cinquième :

Si, par vilenie, l'on m'envoie

Un tait volant parmi le peuple,

Il ne va pas si impétueusement

Que je ne puisse l'arrêter

Si je viens à le voir.

 

(Ce Charme permet de neutraliser les actions néfastes et malicieuses. Il est une protection contre toute sorte de nuisance. Il  permet aussi de protéger la réputation, car il est redoutable contre les mauvaises langues.Les Runes sont   Raidho, et  Kenaz, Isa.)

 

151 J'en sais un sixième :

Un homme me navre-t-il

D'une racine de bois pleins de sève

Cet homme

Qui me voue au malheur,

Les maux le consument plutôt que moi.

 

(Ce Charme aide à renvoyer les nuisances à leur source, tout comme les actions magiques. Si un adversaire pratique une action néfaste contre soi, ce charme agit de façon à ce que cette action se retourne contre lui, telle un rayon projeté par un miroir. Les Runes sont Kenaz, et Hagalaz, Jera, Nauthiz)

 

152. J'en sais un septième :

Si je vois la haute flamme

Ardre la salle parmi les compagnons de banc,

Elle ne brûle pas si vaste

Que je ne puisse me préserver.

Tel est le Charme que je chante.

 

(Ce Charme a deux sens. En premier lieu, il atténue ou arrête un feu, et, en second lieu, il permet de garder la tête froide lors d’une confrontation, de garder son sang-froid afin de faire face et de réussir.

Les Runes sont  Hagalaz, et Isa, Laguz, Nauthiz.) 

 

153. J'en sais un huitième

Qui à tous est

Profitable à prendre :

Où que s'enfle la haine

Parmi les fils du chef,

Je peux l'apaiser promptement.

 

(Ce Charme permet d’apaiser les conflits, il agit contre les disputes, les désaccords, permet d’éviter les rixes ; mais aussi les conflit en justice. Il rétablit l’harmonie.

Les Runes sont  Wunjo, et Naudhiz, Gebo.)

 

154. J'en sais un neuvième :

Si le besoin me presse

De sauver mon navire en mer dérivant,

Je calme le vent

Sur la vague de la tempête

Et mets toute la mer en repos.

 

(Ce Charme est utile pour calmer la tempête, les intempéries, plus particulièrement quand il s’agit de faire un voyage. Cependant, il est nécessaire d'être prudent car il n’est pas bon de déjouer les éléments.

Les Runes sont Isa, et Gebo, Raidho, Laguz.)

 

155. J'en sais un dixième :

Si je vois des sorcières

Chevaucher par les airs,

Je fais de telle sorte

Qu'elles s'égarent

Sans retrouver leu propre peau

Sans retrouver leur propre esprit.

 

(Ce Charme est utile pour se protéger contre les sorts, les nuisances par la Magie, les attaques astrales. Il fait égarer le sorcier ou la sorcière en question qui ne peut pas retrouver son corps.

Les Runes sont Jera, et Ehwaz, Dagaz.)

 

156. J'en sais un onzième :

Si je dois à la bataille

Mener mes amis de toujours

Je hurle contre ma targe

Et eux, pleins de force, s'élancent

Sains et saufs à l'assaut,

Sains et saufs en repartent;

Sains et saufs en reviennent.

 

(Ce Charme est utile pour le guerrier qui part combattre. Il est également utile pour un sportif de compétition. Pour surmonter une difficulté, également. Avant de se lancer, il faut crier le mot de de pouvoir, comme se vider et recevoir des Runes de la force.

Les Runes sont Sowilo, et Ansuz, Elhaz.)

 

157. J'en sais un douzième :

Si je vois sur la potence

Osciller un cadavre de pendu,

Je sais graver de telle sorte

Et peindre les runes

Que cet homme revient à soi

Et m'adresse la parole.

 

(Ce Charme permet de pratiquer la nécromancie, de communiquer avec les morts.

Les Runes sont Tiwaz, et Hagalaz, Eihwaz.)

 

158. J'en sais un treizième :

Si je dois sur un jeune homme

Verser l'eau lustrale,

Il ne périra pas, Irait-il au combat

Les épées ne le réduiront pas.

 

(Ce Charme permet de se protéger en cas de difficultés. Il suffit de se verser de l’eau lustrale sur soi et d’incanter les Runes correspondantes, ainsi la protection agit.

Ce charme favorise aussi l’initiation.

Les Runes sont Laguz, et Elhaz, Berkano.)

 

159. J'en sais un quatorzième :

S'il faut que devant les hommes

J'énumère les Dieux

Des Ases et des Alfes

Je sais toute chose;

Peu de sages le savent.

 

(Ce Charme permet de se procurer du pouvoir magique. C’est aussi la possibilité de se connecter aux autres plans, aux mondes de Yggdrasill, mais plus particulièrement les Dieux et les Elfes qui tiennent une place importante dans la Magie. Ce Charme aide aussi à ce qu’ils viennent vers nous.

Les Runes sont  Perthro, et Laguz.)

 

160. J'en sais un quinzième :

Que le nain Thjodrorir

Chanta devant les portes de Delling :

Par ses charmes donna la force aux Ases,

Aux Alfes, le renom

La clairvoyance à Odin.

 

(Ce Charme peut compléter le quatorzième. Il permet de recevoir des pouvoir magiques, de favoriser les dons, les liens que l’on peut avoir avec les Dieux et les Elfes. Ce Charme est incanté au lever du Soleil.

Les Runes sont Elhaz, et Mannaz.)

 

161. J'en sais un seizième :

Si de la femme sage

Je veux obtenir amour et liesse,

Je tourne la tête

De la femme aux bras blancs

Et bouleverse tout son cœur.

 

(Ce charme permet d’obtenir l’amour, y compris sexuel. S’il y a une connotation masculine, c’est parce que ce sont les paroles d’Odin, mais ce charme concerne les deux sexes. Il permet de rendre attirant, de posséder l’être aimé.

Les Runes sont: 

Thurisaz, et Kenaz, Naudhiz chez la femme et Kenaz, Naudhiz, Ingwaz chez l'homme.)

 

162 J'en sais un dix-septième : .. .... .... .... ... ...

Qu'elle aura peine à m'éviter La juvénile vierge.

 

(Ce Charme est la suite du seizième, c’est-à-dire pour que l’amour dure, dans la sincérité et la fidélité. Mais ceci peut concerner aussi un amour existant.

Les Runes sont Gebo, et Ehwaz.)

 

163. Ces charmes Loddfafnir,

Puissent-ils te servir longtemps;

Qu'ils te soient bénéfiques, si tu les suis;

Opportuns, si tu les apprends,

Utiles, si tu les acceptes.

 

164.J'en sais un dix-huitième

Que jamais n'ai enseigné

A vierge ni femme d'homme -

Il vaut mieux

Qu'un seul le sache

Fin des charmes s'ensuit -

Sinon à celle-là seule

Qui me prend dans ses bras

Ainsi qu'à ma sœur.

 

(Le dix-huitième charme demeure un mystère, Odin ne semble pas vouloir révéler quoique ce soit, en fait, il démontre que les Runes ont bien d’autres secrets, des mystères qui nous restent à découvrir.)

 

165. A présent les dits du Très-Haut

Sont chantés dans la salle du Très-Haut,

Très utiles aux fils des hommes,

Inutiles aux fils des géants;

Salut à celui qui chanta!

Salut à celui qui sut!

Qu'en jouisse celui qui les apprit!

Salut à ceux qui écoutèrent!

 

(Odin présente la pratique des Runes à qui de droit ; il salue tous ceux et celles qui savent l’utiliser, sans arrière-pensée, et il montre qu’il nous à fait un cadeau dont on doit absolument se servir !)

 

ABurn_rune1d.gif Cliquer sur Dagaz pour remonter

 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site