LE DISQUE DE NEBRA

 

 disque-de-nebra.jpg

 

 

LE DISQUE DE NEBRA

Le disque de Nebra est un disque de bronze pesant à peu près 2 kg et d'environ 32 cm de diamètre. Il a été mis au jour illégalement, par des fouilleurs clandestins, en juillet 1999 à Nebra-sur-Unstrut en Saxe-Anhalt (Allemagne), avec d'autres objets constituant un dépôt cultuel. 

Il est conservé au Musée régional de Préhistoire de Halle, en Allemagne.

Il s'agit là d'une des représentations les plus anciennes du ciel. Sa découverte à cet endroit précis bouleversa les conceptions des archéologues qui situaient l'origine des civilisations en Orient : 

Si ce disque avait été découvert en Mésopotamie , en Egypte cela aurait coïncidé avec les connaissances astronomiques attribuées à ces civilisations (Sumer , Egypte, Babylone ). Mais son lieu de découverte en Europe centrale ne "collait" pas avec les connaissances " officielles" . Dans cette zone , point de civilisation connue, tout au mieux quelques peuplades du Nord dites barbares.

Il a donc fallu procéder à une enquête complète en plusieurs phases :

1) authentification :

Pouvait il s'agir d'un faux ? Les scientifiques ont étudié l' oxydation de ce disque. La grosseur des grains d'oxydation ne laissa planer aucun doute: il ne s'agissait pas d'une oxydation faite artificiellement (grain beaucoup plus petits dans ce cas), mais d'une oxydation naturelle et de l'oeuvre du temps sur un très ancien objet

2) Datation :

La datation au Carbonne 14 était impossible sur cette matière. Par contre grâce aux autres objets trouvés à côté (des épées de bronze d'un style tout a fait caractéristique et connu) on a pu établir une datation par analogie. Les épées dataient de 1600 ans av JC.

3) Etude détaillée du disque :
Quels sont les éléments figurés sur ce disque :

- le soleil
- La Lune
- des étoiles ou planètes 
- 2 représentations circulaires : une en bas horizontale , l'autre à droite verticale

Les points dorés censés représenter des étoiles ou planètes ne correspondent , si on les positionne ou on les compare avec nos constellations connues. On supposa donc qu'il s'agissait d'ornement décoratif .  A l'exception notable du groupe de 7 étoiles à droite du soleil , qui correspondent exactement à la vision depuis la terre des Pléiades (en fait 11 étoiles mais 7 sont seulement visibles à l'oeil nu). Or les pléiades ne sont normalement pas représentées en Europe mais dans les civilisations de Mésopotamie et d' Egypte où il s'agit d'éléments centraux.

4) D' où vient ce disque ?

La représentation des Pléiades , les connaissances astronomiques plaident pour un disque qui aurait été frabriqué en Egypte / au Moyen-orient.
Un élément nous conforte dans cette idée:  La représentation circulaire en bas du soleil !  Il s'agit en fait d'un vaisseau solaire , une barque .
Dans de nombreuse civilisations à cette époque on pensait que le soleil voyage sur un vaisseau solaire tout au long de la journée.  On retrouve ceci fortement dans la civilisation égyptienne.

Un peuple barbare d'Europe centrale pourrait il partager cette même conception , la connaissance des Pléiades , la capacité à reproduire une image astronomique digne de civilisations avancées ? Cette découverte témoigne dans l'affirmative : 

La figure circulaire à droite à côté de la lune , représente en fait la précession du soleil , la courbe que réalise le soleil du levant ou couchant. Or l'angle représenté sur ce disque est de 82° C . 80 ° c'est exactement la vision qu'on peut avoir de cette course du soleil en Europe centrale et non en Méditerranée ou en Mésopotamie ! 

Par ailleurs pour prouver la localisation de ce disque , des fragments de cuivre furent étudiés avec les principales diffrérentes sources de cuivre qu'on peut trouver en Europe, Europe centrale, Europe méditerranéenne , Afrique. Incontestablement la signature isotopique du cuivre du disque correspond au gisement d'Europe centrale ! 

5) Conclusions:

Il y a  3600 ans, une civilisation d'Europe centrale qui exploitait des gisement de cuivre , maîtrisant le bronze et capable de représenter ses connnaissances astronomiques a fabriqué ce disque. Mieux, cette civilisation etait spirituellement avancée car elle a pu synthétiser sur un seul support plusieurs cultes connus disparates en Afrique et en Europe : A savoir,  culte du soleil et de lune , représentation des Pléiades, barque solaire, étude des précessions solaires.

Bien loin de l'image diffusée officiellement de peuple barbares du Nord à cette époque...

Le disque de Nebra prouve une chose : L' archéologie dite interdite , l'est seulement pour des gens incultes et bornés. Quand l' archéologie et la science se donnent les moyens d'étudier à fond des artefacts dits "atypiques" , cela débouche sur des connaissances importantes nouvelles du passé ...

 

VIDEOS

 

 

 

 

 
disque-de-nebra.jpg

Cliquez sur le disque

pour remonter

en haut de page

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×